Actualités

le 03 octobre 2019

Pierre en manque de réussite à Sotchi

Le Grand Prix de Russie n’a pas souri à Pierre qui, après d’excellentes performance en essais libres et qualificatifs, a joué de malchance en course et s’est contenté de la 14e place.

Sur sa lancée de Monza et de Singapour où il était graduellement monté en puissance, Pierre est parti du bon pied dans le 6e Grand Prix de Russie de l’histoire. Techniquement exigeant tout en développant une ligne droite de plus de 1 km, le circuit de Sotchi est varié et nécessite d’avoir une monoplace à la fois agile et rapide. Pierre a conclu la première journée de roulage avec un probant 6e meilleur temps qui reflétait les progrès réalisés par le Français au volant de la STR14. Il a franchi le seuil de la Q1 puis s’est positionné à la meilleure place possible pour lui en qualifications, la 11e, qui lui a permis de choisir ses pneus pour le départ. Rétrogradé à la 16e place à la suite d’un changement de moteur planifié, Pierre savait que la tâche ne serait pas facile pour entrer dans les points.

« Les essais libres ont été très encourageants. L’équipe a bien fait progresser l’auto entre les deux séances, de sorte que je me suis senti très à l’aise et que j’ai pu aller chercher la limite de la voiture. Le 6e meilleur temps du vendredi était très prometteur. En qualifications, je me suis régalé ! Mon premier tour de Q2 était presque parfait et nous étions très proches des McLaren et des Renault. Finalement, nous avons raté la Q3 de peu. Mais je savais que, plus que la rapidité sur un tour, il fallait préparer la course car je devais partir de très loin sur la grille. Il fallait donc pouvoir dépasser et ne pas trop user les pneus tout en ayant un œil sur la stratégie et les possibles neutralisations ».

Un bon départ combiné à un premier tour turbulent au cœur du peloton a permis à Pierre de grimper à la 12e place au 2e tour. Le top 10 semblait à sa portée, mais Pierre a manqué de réussite avec le timing de la sortie de la voiture de sécurité, le tour suivant son pit stop à mi-course. Puis, il a livré de belles batailles contre Kvyat et Räikkönen, mais n’a pas retrouvé la même efficacité que lors des essais libres et qualificatifs et n’a jamais été en mesure de marquer des points.

« La course a été aussi difficile que les deux premiers jours avaient été prometteurs. On a un peu souffert avec les conditions qui étaient plus chaudes le dimanche que le reste du week-end. La voiture a un peu surchauffé, ce qui nous a ralentis. J’ai fait tout mon possible au volant, mais nous n’avions tout simplement pas la vitesse pour aller chercher des points. C’est dommage car le week-end avait très bien débuté. On analyse ce phénomène cette semaine et mercredi je serai dans le simulateur pour préparer Suzuka, la course à la maison pour Honda. J’ai hâte d’y être car l’ambiance et le circuit sont fabuleux ! ».

RESULTATS

FP1 : 12e, 1:36.538, 25 tours.

FP2 : 6e, 1:34.971, 26 tours.

FP3 : 11e, 1:34.564, 16 tours.

Qualifications : 11e, 1:33.950 – 16e sur la grille.

Course : 14e.

1 pit stop pour un total de 29.935 secondes

dans les stands.

1er-26e tour : pneus Medium

27e-53e tour : pneus Tendres

Championnat : 6e, 69 points