Actualités

le 09 juin 2019

3e arrivée consécutive dans le top 8

Tout au long des essais, Pierre est monté en puissance sur le circuit Gilles Villeneuve. 13e des premiers essais libres, il a égalé la meilleure qualification de sa carrière (5e). Le trafic a ruiné sa course et Pierre a dû se contenter de la 8e place.

Composé essentiellement de lignes droites et de virages serrés, à la fois urbain et rapide, le circuit Gilles Villeneuve requiert une excellente vitesse de pointe, des appuis modérés et des freins robustes. Une combinaison qui ne convient pas idéalement à l’ADN de la RB15. Pourtant, Pierre et l’écurie Aston Martin Red Bull Racing ont fortement progressé entre le vendredi matin et le samedi soir.

« On a changé pas mal de réglages sur l’auto car je n’étais pas à l’aise. Les progrès ont été énormes en FP3 et en qualifications on a tenté de faire trois runs pour tirer le maximum de l’auto. Mais en faisant cela, j’étais seul en piste, sans aspiration qui peut faire gagner du temps et à un moment où la piste n’était pas encore optimale. La 5e place sur la grille était donc une satisfaction même si je pense que l’on aurait pu viser le top 3 ». Pierre avait de grandes ambitions en partant depuis la 5e place. Sa stratégie reposait sur un premier relais court en pneus tendres, qu’il a effectué entre les deux Renault de Ricciardo et Hülkenberg et qu’il a bouclé au 7e tour pour chausser des pneus mediums.

Hélas, il est ressorti en 13e position derrière Lance Stroll qui allait faire un relais exceptionnellement long de 45 tours. Bien que plus rapide que Stroll, lorsque Pierre s’approchait de son adversaire, son moteur et ses freins chauffaient et il était obligé de lever le pied pour ne pas risquer la panne. En perdant un temps précieux derrière le Canadien galvanisé par son public, Pierre a vu Ricciardo, Hülkenberg, Bottas et Verstappen le dépasser à la faveur de leur arrêt aux stands. Pierre est remonté à la 8e place lorsque Stroll a changé de pneus, mais le tandem Renault avait plus de dix secondes d’avance sur lui.

Ne disposant plus de pneus tendres neufs, Pierre n’a pu tenter de rééditer son exploit des Grands Prix de Chine et Monaco où il avait signé le meilleur tour en course. Il s’est contenté des points de la 8e place.

« C’était une course difficile et frustrante ! On avait le potentiel pour viser la 4e place et, au début, l’auto était assez efficace en pneus tendres malgré le plein d’essence. L’équipe a tenté de me faire gagner une place sur Ricciardo en m’arrêtant très tôt, mais malheureusement c’est l’inverse qui s’est passé. Je me suis retrouvé derrière Stroll et dès que je me rapprochais de lui, mon moteur et mes freins surchauffaient et on a dû enlever pas mal de puissance pour être sûrs d’aller au bout. C’est un résultat décevant et qui ne reflète pas notre valeur, mais on savait que les caractéristiques de ce circuit nous étaient défavorables par rapport à la concurrence. J’espère que la réussite sera de notre côté au Castellet   où   nous   devrions   avoir   quelques   évolutions   intéressantes.

Résultats

FP1 :
13. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:14.570

FP2 :
12. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:13.345

FP3 :
6. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:11.914

Qualifications :
5. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:12.023

Course :
8. Pierre Gasly (Red Bull Racing) + 1 tour

Championnat :
6. Pierre Gasly 36