Actualités

le 28 avril 2019

GP d'Azerbaïdjan - Un week-end plein de promesses !

Remonté de la dernière place à la 6e, Pierre n’a pu récolter les fruits de sa superbe prestation, sa monoplace rencontrant un problème mécanique au 38e des 51 tours du Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Sitôt le Grand Prix de Chine achevé, Pierre a travaillé d’arrache-pied avec ses ingénieurs et dans le simulateur pour préparer au mieux le Grand Prix d’Azerbaïdjan et trouver des réglages qui conviennent à son pilotage. Il a montré l’étendue de ses progrès en signant le meilleur temps de la Q1. Mais, devant prendre le départ de la course depuis les stands pour ne s’être pas présenté à la pesée pendant les essais libres, Pierre n’a pas participé aux deux dernières phases des qualifications. "C’était un week-end étrange avec l’annulation de la FP1 et notre pénalité en FP2 : je me concentrais sur une simulation de course et sur le pit stop à venir et je n’ai pas vu les feux. L’équipe non plus car elle travaillait sur le pit stop de Max et le mien à venir. On avait 10 secondes pour réagir, quand l’équipe a levé les yeux sur les écrans, le chrono affichait 12 secondes, c’était trop tard !".

En course, Pierre a effectué une remontée fulgurante grâce à des dépassements d’une précision chirurgicale. 20e au départ, il pointait à la 14e place après six tours et à la 8e quatre boucles plus tard. Au 13e tour, il s’emparait de la 6e place et continuait d’imprimer un excellent rythme malgré un très long premier relais. Alors qu’il s’apprêtait à chausser les gommes tendres théoriquement plus rapides, un pépin mécanique l’a contraint à l’abandon, au 38e tour.

Comme le soulignait Christian Horner en se félicitant de la performance remarquable de Pierre, avec la même stratégie et les mêmes pneus que Charles Leclerc (Ferrari), Pierre a été plus rapide que le Monégasque 50 % du temps.

"En fin de relais on était plus rapide que la Ferrari et on était parti pour marquer de gros points et tenter de signer le meilleur tour en course quand la transmission a lâché. Mais il y a beaucoup de positif à retenir de Bakou : c’est le meilleur ressenti que j’ai eu depuis le début de l’année car les modifications apportées vont dans le bon sens, notamment ma position de conduite qui a été modifiée. Je suis bien plus à l’aise avec le pédalier, je peux attaquer et les premiers tours de course étaient vraiment excitants avec une grosse attaque et des dépassements à chaque tour ! Un nouveau baquet arrivera prochainement et on aura également des évolutions pour Barcelone. L’équipe est très motivée, mon travail avec les ingénieurs est meilleur chaque jour et je suis sûr que ça paiera bientôt. J’espère que le GP d’Espagne lancera vraiment ma saison, que pour une fois rien ne viendra se mettre en travers de notre route. Si c‘est le cas, on devrait pouvoir se battre aux avant-postes comme cela aurait dû être le cas à Bakou".

Résultats

FP1 :
Séance annulée

FP2 :
9. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:44.240

FP3 :
20. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:47.836

Qualifications :
15. Pierre Gasly (Red Bull Racing) 1:41.335

Course :
NC. Pierre Gasly (Red Bull Racing) Abandon

Championnat :
7. Pierre Gasly 13