Actualités

le 04 août 2019

Pierre retrouve le top 6

Pierre a franchi la ligne d’arrivée du GP de Hongrie en 6e position. Sur le Hungaroring, le Français a fait une course solide malgré un départ délicat qui lui a fait perdre plusieurs places dans le premier tour.

La première journée du Grand Prix de Hongrie s’est déroulée dans des conditions climatiques et de piste changeantes. L’alternance de pluie et d’éclaircies n’a pas perturbé Pierre qui a mené à bien son programme en signant respectivement le 4e et le meilleur temps des deux séances du vendredi.

L’évolution de la piste du Hungaroring, poussiéreuse au début, puis humide ou lessivée et sèche a compliqué la prise en main de la piste, mais Pierre était satisfait de la performance de sa monoplace. Le lendemain, dans des conditions stabilisées, le Français n’a pas retrouvé les mêmes sensations et il n’est pas parvenu à tirer la quintessence de son package sur le circuit tortueux du Hungaroring où l’adhérence mécanique des pneus compte autant que l’excellente adhérence aérodynamique de la RB15.

« Vendredi, sur le sec comme sur le mouillé, l’auto fonctionnait bien et c’était prometteur même si je savais qu’il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives. Samedi, j’ai rencontré des difficultés et je n’ai pas trouvé de grip. Je n’ai pas réussi à boucler un tour clair sans quoi j’aurais peut-être pu me battre pour la 4e place, avec les Ferrari. J’étais déçu, mais j’espérais redresser la barre en course même si, sans avoir fait énormément de longs runs nous ne savions pas exactement à quoi nous attendre ».

Pierre a perdu trois places dans les premiers mètres de course et s’est retrouvé derrière un peloton de voitures moins rapides qui lui ont fait perdre un temps précieux. Il a récupéré deux places grâce à une bonne stratégie d’arrêt aux stands et une avec un dépassement incisif sur Hülkenberg peu avant la mi-course. Il est ensuite revenu dans les roues de Sainz et l’a mis sous pression durant 30 tours sans trouver l’ouverture sur un circuit où les opportunités de dépassement sont rares.

« La course a pris une mauvaise tournure dès le départ lorsque j’ai perdu beaucoup de places. J’ai tenté de remonter au classement, mais je glissais dans tous les virages et je n’arrivais pas à trouver de grip. Sur l’ensemble d’un tour, les petites pertes ici et là font que l’addition est lourde et c’est frustrant quand on sait qu’on peut faire bien mieux. L’équipe a été très efficace au pit stop et j’ai pu regagner des places. Il n’est jamais facile de dépasser au Hungaroring, mais j’y suis arrivé pour prendre la 6e place. Après ça, Sainz a bien défendu et je n’ai pas réussi à le passer. Nous marquons des points importants, mais mon objectif était de faire bien mieux. Félicitations à l’équipe et à Max pour la pole position et la 2e place. Le potentiel est là, mais je dois trouver le moyen de l’exploiter du mieux possible pour viser de plus gros points ».

Résultats

FP1 : 4e, 1:17.682, 25 tours.

FP2 : 1er, 1:17.854, 16 tours.

FP3 : 6e, 1:16.684, 19 tours.

Qualifications : 6e, 1:15.450

Course : 6e, 8 points.

1 pit stop pour un total de 22.104 secondes

dans les stands.

1er-28e tour : pneus Medium

29e-70e tour : pneus Durs

Championnat : 6e, 63 points